• Actualités

Actualités

L’héritage du mime: Le Garance Théâtre

C’est au TCM, théâtre de la Comédie, dans le 5ème arrondissement de Marseille, que je rencontre Anne Chiummo. Elle partage avec moi sa culture du mime et le rôle qu’y joue l’association Garance théâtre. « Il existe un film très connu qui s’intitule Les Enfants du Paradis. 

Ce film retrace la vie du mime Debureau, créateur du personnage de Pierrot, personnage principal de la pantomime blanche. Dans ce film la figure féminine se nomme Garance, d’où le Garance théâtre. C’est un clin d’œil à cette œuvre qui retrace vraiment cette période historique importante dans l’art du mime. »

Notre lieu de rendez-vous n’est pas non plus sans Histoire. En effet, le Théâtre de la Comédie est le plus vieux théâtre de Marseille. Depuis sa réouverture en 2013, le Garance Théâtre y trouve résidence, pour ses cours et ses spectacles.
« Le but officiel de l’association est de créer et de diffuser des évènements culturels. Mais il est vrai que c’est souvent axé autour du mime. Nous défendons cette forme d’art. Je suis la seule à Marseille, qui enseigne et pratique le mime, alors que Marseille fût une capitale du mime au XIXème siècle. Je continue à transmettre ce patrimoine marseillais. »

Dans le cours de mime auquel j’ai eu l’amabilité d’être invité à participer, je m’essaie à la relaxation. Le but étant de prendre conscience de son corps pour pouvoir l’utiliser à son plus haut potentiel. Je déambule à l’aveugle sur toute la surface du plateau, rencontre les autres élèves. L’art du mime, c’est avant tout une certaine musicalité du mouvement.
« Il y a un cours hebdomadaire tout public, ici au Théâtre de la Comédie. Ceux qui ont envie de découvrir cet art viennent toquer à ma porte : je travaille chaque année avec des élèves nouveaux. C’est un cours d’initiation, parfois des professionnels viennent, car ils y trouvent des outils qu’ils peuvent réutiliser dans leur pratique. J’enseigne aussi sous forme de stage pour les associations qui me le demandent, je travaille souvent avec la FNCTA (Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre et d’Animation).»

Déambulatoire photo Chris Boyer


Anne Chiummo est, par le biais de son association, adhérente au Collectif des Arts du Mime et du Geste. Ce collectif a pour objectif de défendre cet art et de le faire reconnaître par les pouvoirs publics. Il permet également des rencontres et des échanges. Ses membres organisent la Biennale des Arts du Mime et du Geste à Paris à laquelle le Garance théâtre a déjà participé.
« Pour l’instant, l’enseignement est en périphérie de mon activité. Je suis plus dans la création de spectacle. Jusqu’à ce que je ne puisse plus le faire, car c’est un art physique. J’espère pouvoir le pratiquer encore longtemps.
En général quand je conçois un spectacle, je le fais de A à Z, les accessoires, les décors, je sais ce que je veux. Pour moi créer un spectacle, c’est créer un univers que je maîtrise complètement. C’est très difficile pour moi de travailler le corps d’un côté et de laisser quelqu’un d’autre s’occuper du reste des images, donc en général, je fais tout. J’ai la chance d’avoir une formation en arts plastiques qui m’aide quand je dois créer des décors ou des marionnettes. »
La plupart de ses spectacles sont en solo, les conditions matérielles de la culture ne lui permettant pas de créer une troupe.
Bien que le mime soit son socle de travail, il lui a aussi permis de faire des excursions dans d’autres arts du spectacle tel que la marionnette, le théâtre d’objet, le théâtre basé sur du texte. Selon son inspiration, elle a donc une boite à outils assez large.

« Le Garance théâtre a mis en place des spectacles scolaires. Nous avons la chance de travailler au TCM, un théâtre[le théâtre de la Comédie NDLR] de 170 places. Nous accueillons les écoles du quartier. Nous présentons aux enfants des spectacles de mime. Je leur montre ce qu’est mon art, ensuite, je leur parle du mime. Je leur montre les masques, je leur explique comment on les fabrique. Nous avons toujours un échange après. Ils peuvent poser des questions. C’est enrichissant pour eux, et pour moi ! »
De 2003 à 2013, le Garance Théâtre a reçu l’agrément du Rectorat pour ses projets scolaires. Depuis sa fondation en 1993, le Garance Théâtre œuvre pour l’éducation populaire. Etre affilié à la Ligue de l’Enseignement des Bouches-du-Rhône c’est affirmer cet engagement.

Carnaval des animaux Hémione photo JL Davoigneau

Contact :

07.61.19.07.40
Garancetheatremime.wordpress.com
garancetheatre[at]laposte.net

sassocier est une force-Web