Actualités

    "Que nos choix reflètent nos espoirs et non nos peurs."

    Suzanne Guilhem, Présidente et Isabelle Dorey, Déléguée Générale, ont exprimé lundi 14 janvier leurs meilleurs vœux au personnel et aux associations affiliées pour cette nouvelle année. Au cours d'un discours, elles ont toutes les deux rappelé les avancées de ces dernières années tout en rappelant les défis qui nous attendent...

    Vœux 2019 de Suzanne Guilhem Présidente de la Ligue de l’enseignement – Fédération des Bouches-du-RhôneP1200413
    Discours prononcé au cours de la cérémonie des vœux – le 14 janvier 2019

     

    " Présidente de cette Fédération des Bouches-du-Rhône, je m’exprime au nom de son CA, et voudrais remercier toutes celles et ceux qui nous ont permis réussites et satisfactions pour cette année 2018. Saluer et remercier vivement pour leur implication, leur détermination, leurs compétences et leur énergie d’une part d’Isabelle Dorey à son poste de Directrice des services, Déléguée Générale, d’autre part karim Touche au poste de Délégué Général Adjoint. Ils ont su créer et animer une équipe soudée, compétente et responsable, dont vous êtes toutes et tous les acteurs. 

    Cette cohésion est animée par la réactivité et le travail en équipe, c’est un atout incontestable et je peux vous assurer que c’est ainsi que notre mouvement s’est qualifié, requalifié, auprès de l’ensemble des institutions municipales, départementales, régionales ainsi qu’auprès de l’Etat puisque nous avons pu clore définitivement le plan de redressement, cela avec près de 5 ans d’avance.

    Au nom du CA, je voudrais vous remercier toutes et tous pour votre implication et votre engagement, qu’il s’agisse des personnels du siège : RH, comptables, éducation, secrétariat, vie associative, communication, de ceux des centres sociaux / maisons pour tous, des vacances, des CLSH d’Aubagne, de la plateforme de services publics, du centre de formation, je vous remercie mille fois pour votre cohésion.
    Je m’adresse également à l’ensemble de nos associations affilées, qu’elles soient sportives autour de l’UFOLEP et de l’USEP ou socio- culturelles. A ce propos, je voudrais souligner le travail effectué par l’ensemble des services, et tout particulièrement par le service « vie associative » qui permet à notre entité de jouer le rôle de « fédération d’associations ». L’investissement des quelques 500 associations du département qui, jour après jour, au plus près des habitants, tissent ce lien social tellement nécessaire dans cette période où l’individuel et le repli sur soi l’emportent trop souvent sur le collectif ou l’intérêt général ; ce réseau nous fait confiance, mais il ne faut pas l’oublier, il permet l’expression de la citoyenneté au service de l'idéal républicain et donc de la laïcité, garante du vivre ensemble dans le respect de notre diversité.
    L’année 2018 a été une année d’incertitudes : les TAP à repenser, des DSP dont la négociation a été difficile, nous avons dû, à regret, nous séparer de la maison pour tous La Marie. Une adaptation constante a été nécessaire. Cependant, nous accueillons un nouveau centre social, celui des Lilas et une nouvelle crèche « les petits pas » à la Rouguière, et pour ne citer que trois exemples de l’investissement collectif, je citerai le festival des clics et de livres, le tour de France républicain emblématique puisqu’ on a parlé de nous-même à l’Elysée et la soirée à l’Alhambra où nos équipes nous ont présenté leurs différentes actions internationales.

    Que sera cette année 2019 ? Cette colère qui s’exprime depuis plusieurs mois est révélatrice de profonds questionnements, voire de désarroi qui ne peuvent nous laisser insensibles. Le drame de la rue d’Aubagne et ses conséquences nous interpellent, et que dire des drames humains qui se jouent au quotidien en méditerranée ? Cette année nouvelle s’ouvre dans une grande inquiétude lorsque nous constatons un désengagement des collectivités locales, de l’aide de l’Etat du point de vue financier, l’aide de l’état par l’intermédiaire des emplois aidés est bien compromise. Cette année sera sans doute une année où nous devrons combiner adaptations et stratégies, être imaginatifs et constructifs ; faut – il se rappeler qu’une vision qui ne s’accompagne pas d’actions n’est qu’un rêve ?
    Le projet fédéral qui s’achèvera cette année nous a conduit grâce un investissement construit collectivement vers le développement dont j’ai parlé plus haut. Dans ce même esprit collectif, nous allons ensemble écrire un nouveau projet fédéral qui va nous ouvrir des portes dans la recherche de plus de solidarité et de justice pour les trois années prochaines.
    Nous en avons je suis persuadée la capacité et la volonté, avec cette force collective maintenant établie.
    C’est donc avec lucidité et pugnacité, mais aussi dans cette confiance réciproque, que nous abordons ensemble cette année 2019, au cours de laquelle nous serons présents et actifs au congrès de la Ligue de l’enseignement qui se tiendra à Marseille en juin prochain.
    Avec les élus du CA, avec notre déléguée générale l’ensemble de notre direction, je reste persuadée qu'avec vous tous et toutes, avec vos compétences, votre énergie et surtout avec ces convictions fortes qui nous animent, nous saurons relever les défis qui se présentent à nous.
    Au nom du CA et en mon nom personnel, je vous souhaite une très bonne année 2019, de nombreuses satisfactions au sein de la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône, bonne et heureuse année aussi dans vos familles : que cette année soit la plus sereine possible pour vous et tous ceux et celles qui vous sont chers. Que nos choix reflètent nos espoirs et non nos peurs."