• Actions éducatives

Tour de France Républicain 2019 : une 6ème édition réussie!

Le Tour de France Républicain est une expérience unique en France, mise en œuvre depuis 2014 : 100 collégiens marseillais des quartiers prioritaires de la ville découvrent, au cours d’un séjour d’une semaine qui les mène à Paris et à Strasbourg, la citoyenneté et la diversité culturelle de manière concrète à travers les lieux, les personnalités qui les font vivre au quotidien.

Les jeunes participants : volontaires et engagés

Une centaine de jeunes collégiens marseillais, tous issus de classes de 3e, participent au Tour de France en 2018. 20 collèges de Marseille font participer 5 de leurs élèves méritants volontaires pour partir. Mais ce projet n’a pas pour objectif de récompenser les élèves ayant eu les meilleurs résultats scolaires : le choix s’est davantage tourné vers des élèves au comportement exemplaire, et dont l’engagement citoyen s’est manifesté tout au long de l’année : délégués d’élèves, membres d’associations, participant à la vie du collège ou du quartier de manière positive…

Un projet co-construit

Si cette semaine est organisée hors temps scolaire, elle n’en reste pas moins une collaboration étroite entre les services de l’Éducation Nationale, de la Préfecture et de la Ligue de l’Enseignement des Bouches-du-Rhône. L’enjeu majeur étant d’avoir un séjour à forte plus-value éducative, l’axe principal du projet est de faire découvrir concrètement la notion de citoyenneté aux jeunes participants
afin qu’ils comprennent mieux leur rôle de citoyen et se positionnent dans les sociétés française et européenne. Ce projet s’inscrit donc en parfaite cohérence avec les actions et projets menés à l’année au sein de la Ligue de l’enseignement. Fédération d’éducation populaire, la ligue oeuvre dans les domaines de la culture, de l’éducation, des loisirs et du sport pour faire vivre trois valeurs clés : la citoyenneté, la laïcité et la solidarité.

Les objectifs du séjour : découverte de la citoyenneté, de la diversité culturelle et du vivre ensemble

Les quatre objectifs principaux du séjour sont :

  • Comprendre les Institutions européennes et celles de la République française : visite des lieux, ,échange avec les différents acteurs, pour mieux comprendre leur rôle de citoyen et apprendre à se positionner dans la société française.
  • Comprendre la diversité et la richesse de la culture qui nous lie : à travers les visites des lieux culturels et des rencontres au cours de ces visites.
  • Développer la notion de vivre ensemble : vivre une expérience collective, encadrée par les animateurs de la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône, qui font de cette notion un élément ,phare de ce séjour. Parler de la vie associative, rendre compte de leur travail via la présence d’une web-reporter, être valorisé dans leur rôle et devenir de futurs ambassadeurs de la citoyenneté.
  • Lutter contre le décrochage républicain : leur montrer le visage d’une République accueillante afin d’abolir le décalage qui peut exister entre la République et les jeunes participants.

 

Top départ pour cette 6ème édition du Tour de France Républicain

FotoJet 3Jeudi 11 Juillet 2019, quelques heures avant le grand départ, les 99 collégiens sélectionnés pour participer à cette 6ème édition du Tour de France républicain s’avancent avec leurs familles au sein de la cour du Lycée Victor Hugo près de la Gare Saint Charles. Ils sont accueillis par toute l’équipe d’animation qui va les accompagner durant cette semaine, mais aussi par Fabienne Serina, Chargée de mission communication auprès de la Préfète déléguée pour l’égalité des chances, Suzanne Guilhem, Présidente de la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône, Isabelle Dorey, Déléguée générale, et Gilles Blondel, Principal du Collège Edmond Rostand à Marseille.
Chacun d’entre eux a félicité et encouragé les jeunes sur le départ. « On compte sur vous dans les années futures, pour réinvestir ce que vous aurez appris, et vous engager à différents niveaux : social, culturel, et pourquoi pas politique ! » Le message est donné, sous l’œil attentif et enthousiaste des familles. A peine le temps de répartir les jeunes dans 5 groupes différents reconnaissables grâce aux traditionnelles casquettes de couleurs, d’échanger quelques mots avec les animatrices et animateurs et de rassurer une dernière fois les parents, qu’il est déjà temps de partir : la troupe se met en marche vers la gare au pas de course. C’est parti pour cette 6ème édition du Tour de France Républicain !

 

Jour 1 : Rencontre avec les journalistes et Théâtre : un petit tour du Monde …

Après avoir déposé leurs valises à la Résidence Internationale de Paris (RIP), les collégiens rencontrent cinq journalistes du Monde et de l’AFP au sein des locaux de la Ligue de l’enseignement de Paris. Tout au long de l’après-midi, ils vont participer à des ateliers animés par les professionnels, qui se sont déplacés bénévolement pour les rencontrer. De nombreuses thématiques et activités sont proposées: fausses informations sur Internet, conférence de presse fictive et rédaction, hiérarchie de l'information, pluralisme des médias… Des temps d’échanges participatifs où les jeunes peuvent réellement s’approprier les questions liées à l’information et à la liberté d’expression, créer leur propre UNE de journal et débattre ensemble de sujets qui les touchent au quotidien à travers leur propre utilisation des médias, en tant que consommateurs, mais également acteurs de l’information. Merci à la Ligue de l’enseignement de Paris et à Stéphane Alexandre, son Délégué Général de nous avoir accueillis dans leurs locaux pour cette belle rencontre !
Puis direction le Théâtre des Mathurins pour assister à la pièce Le tour du monde en 80 jours, une comédie relatant la traversée délirante des continents et des océans ! Beaucoup de collégiens sont plutôt sceptiques avant d’entrer dans la salle : « Je ne suis jamais allé au théâtre de ma vie », me confie Marc. Pourtant dès les premières minutes du spectacle, il riait déjà aux éclats avec ses camarades grâce au talent des comédiens.
Le soir, malgré l’excitation qui règne dans la RIP chez les collégiens pendant la répartition des chambres, un temps de travail en groupes est organisé pour préparer la journée qui nous attend le lendemain. Ici, point de veillée festive et tardive comme en colo, les jeunes doivent se questionner avec l’aide de leurs animateurs : « Qu’est-ce que l’Assemblée Nationale ? », « Quel est le rôle du Conseil Constitutionnel ? », et préparer ces futures rencontres !

 

Jour 2 : Dans les coulisses des institutions : la visite de l’Assemblée nationale et du Conseil Constitutionnel

FotoJet 4

Dès le matin, au cœur de la capitale, les premiers groupes s'avancent devant les portes de l’Assemblée Nationale et du Conseil Constitutionnel, hauts lieux institutionnels emblématiques et encore mystérieux, pour découvrir les ors de la République et rencontrer celles et ceux qui les font vivre au quotidien. L’Assemblée Nationale, sa bibliothèque, sa salle des pas perdus, son hémicycle et ses couloirs dallés n'ont désormais plus de secrets pour eux ! Pour Moussa, "c'était très impressionnant, et magique !" Rosalinda, elle, a du mal à en revenir : l'hémicycle paraît beaucoup plus petit qu'à la télévision !" Elle ajoute avec un sourire : " Ce qui me rend fière et me fait bizarre, c'est de me dire que j'ai mis les pieds dans un lieu où le Président de la République ne peut pas aller !" 
Le Conseil Constitutionnel, institution plus difficile à appréhender, est une réelle découverte pour les collégiens. C'est avec bienveillance que les guides nous accueillent pour rendre plus accessibles les rouages et mécanismes de cette institution. Les questions ont fusé durant la visite : combien de femmes siègent au Conseil ? Que se passe-t-il si les membres du Conseil ne sont pas d'accord entre eux ? Comment peut-on être nommé pour y siéger ? Les jeunes ont impressionné les guides par leurs questions. Dans le Grand salon et les pièces adjacentes, les yeux s’écarquillent, et les oreilles se tendent pour mieux capter les mots du médiateur qui nous raconte l’histoire de ce monument. Les jeunes sont fiers d’avoir vécu cette journée : « C’est un peu comme si on avait vu les coulisses de la politique ! Maintenant ça me parait beaucoup plus réel » explique Rosalinda.

Jour 3 : Découvertes culturelles

Samedi 13 Juillet, les collégiens partent à la découverte des richesses culturelles de la capitale en visitant plusieurs musées : le Louvre, le Quai Branly et le Musée de l’immigration. Au détour des couloirs et des vastes salles du musée le plus visité du monde, les jeunes se promènent parmi les œuvres, certains pour la première fois, apprenant à saisir le regard d’une statue, un détail qui les interpelle, une émotion inattendue ou le nom d’un artiste. « On n’attend pas de vous que vous aimiez toutes les œuvres », leur dit Sylvain, Directeur du séjour, qui s’est improvisé en médiateur culturel le temps de la visite. « Essayez de reconnaitre ce qui vous attire dans ce que vous voyez, promenez-vous et allez vers ce qui vous plait vous. » Une belle manière d’aborder l’art, et de le rendre plus accessible en fonction de la sensibilité de chacun.
Au Quai Branly, ils partent à la rencontre des civilisations des quatre coins du globe et profitent d’une visite guidée sur la thématique Féminin / Masculin, autour d’œuvres venues d’Océanie, d’Afrique ou encore d’Amérique ... « Moi j’ai bien aimé, commente Rima, c’était intéressant. En une dizaine de pas, on fait presque le tour du monde ! » Les jeunes écoutent avec attention la médiatrice qui nous guide de sculptures en objets, et sa conclusion à la fin de la visite : « Naître homme ou femme, c’est quelque chose de biologique qu’on ne choisit pas, par contre la façon dont on devient femme ou homme, c’est quelque chose qui se construit ! En Nouvelle Guinée par exemple, quand un enfant naissait, il était considéré comme mi-femme mi-homme, et il pouvait devenir par la suite l’un ou l’autre.
C’est un choix qui est fait, une construction, et la frontière entre les deux sexes n’est pas toujours quelque chose de définie, elle change à travers les cultures, comme dans notre société. On ajoute souvent un jugement de valeur sur le fait d’être femme ou d ‘être homme, et le fait d’être femme est souvent vu comme quelque chose de négatif par rapport au fait d’être homme. Mais en réalité encore une fois, c’est également juste une construction, qui se prête à discussions et à débats. » Le groupe, particulièrement les jeunes filles, ont suivi cette visite avec beaucoup d’attention. Un parcours à la croisée des continents, des cultures, des représentations et des questions liées au genre, mais surtout un bel aperçu de la richesse et de la diversité culturelle !

Jour 4 : Quel est le lien entre un homme volant, la Marseillaise, Victor Hugo et un bateau mouche ? Un 14 Juillet avec le Tour de France Républicain bien sûr !

FotoJet 5Depuis les tribunes officielles, les collégiens ont vécu un grand moment en assistant au défilé militaire du 14 Juillet ! Après avoir été reçus par les services de l'Élysée à l'hôtel Marigny pour se voir remettre une invitation officielle du Président de la République, ils ont assisté au cortège aux côtés des Généraux et des familles des militaires, et ont même pu rendre honneur aux marins pompiers de Marseille à leur passage. « Le défilé du 14 Juillet est le moment du séjour qui m’a le plus marqué » confient de nombreux collégiens. Alors que l'animation d'ouverture du défilé touchait à sa fin et qu’on voyait déjà se dessiner au-dessus des tours de la Défense les panaches de la patrouille de France ouvrant la parade, un ovni a débarqué au-dessus de la place de la Concorde : juché sur une plateforme, un homme volant, tout de noir vêtu et fusil en main, s’est élevé à plusieurs dizaines de mètres du sol, dans une scène digne d’un film de super-héros. Champion du monde de jet-ski, le marseillais Franky Zapata a offert un époustouflant spectacle futuriste avec son « flyboard », un engin de son invention, sous les yeux ébahis des spectateurs et de nos jeunes !
Après avoir pique-niqué dans les jardins de l’Hôtel Marigny, annexe du Palais de l’Elysée, le groupe s’est divisé pour visiter l’Hôtel des Invalides et le Panthéon, où des ateliers et des animations étaient proposés à l’occasion de la fête nationale. Un temps plus calme en compagnie des animateurs, où les jeunes ont pu découvrir ce lieu dont le simple nom impressionne, évoquant les grands personnages de notre Histoire et dont la silhouette majestueuse se dessine au sommet de la montagne Sainte-Geneviève, dans le Quartier Latin de Paris. « On a l’impression d’être tout petit à l’intérieur ! » s’exclame Sarah en découvrant les lieux, riches en sculptures et en tableaux. Le Pendule de Foucault impressionne les collégiens qui se laissent hypnotiser par son lent mouvement régulier. Ils découvrent aussi les tombes de personnages célèbres comme Victor Hugo ou Jean Jaurès, ainsi que la sculpture de François-Léon Sicard, construite au début du 20ème siècle pour servir « d’autel républicain » à l’emplacement de ce qui devait être un autel religieux à l’époque ou le Panthéon était une église. La sculpture rend hommage à la Convention nationale, qui a fondé la Première République.
Puis nous avons embarqué à bord d’un bateau mouche avec les Vedettes du Pont Neuf pour découvrir les monuments qui bordent la Seine : La Tour Eiffel, l’Assemblée Nationale, Notre Dame de Paris ... L’occasion de se détendre un peu après cette journée riche en émotions !

FotoJet 6

Jour 5 : Départ pour Strasbourg et rencontre avec le Conseil des Jeunes

FotoJet 7Après avoir posé nos valises à Strasbourg, nous sommes reçus par Mathieu Cahn, adjoint au Maire en charge de la jeunesse et Pierre Chevalerias, administrateur de la Ligue de l'enseignement 67, dans la salle municipale « le manège », au Neuhof. « L’Europe ce n’est pas simplement des grands discours, c’est aussi l’Europe du quotidien, et ça vous concerne aussi. La parole des jeunes est une parole qui est importante. On entend souvent des responsables politiques dire que vous êtes l’avenir du pays, mais vous en êtes surtout le présent. Vous avez droit à la même parole et à la même expression que n’importe quel autre citoyen d’une ville. Ce n’est pas le droit de vote qui doit déterminer la citoyenneté, c’est la volonté de s’engager dans le lieu où l’on vit, de prendre des responsabilités, de faire des propositions. C’est ce que nous essayons de faire avec le Conseil des jeunes à Strasbourg. »

Il a conclu par ce message adressé aux jeunes : « Prenez la parole. Vous avez des opportunités, des moments des rencontres, vous pouvez voir des responsables, des élus… La parole c’est quelque chose qui ne s’use que si on ne s’en sert pas, un peu comme le droit de vote, donc emparez-vous en et n’attendez pas qu’on vous la donne. C’est ce message qu’on essaye de vous faire passer ici à Strasbourg : vous êtes des citoyens à part entière, quels que soit votre origine, votre couleur de peau, le quartier d’où vous venez, quel que soit votre religion. Le conseil de l’Europe a un slogan qui est « tous différents tous égaux » : cette diversité est une richesse et nous avons énormément à apprendre les uns des autres parce que nous avons des parcours de vie, des histoires qui sont différentes mais qui contribuent toutes à faire ce pays et cette société. Chacun, à son échelle peut venir enrichir ce pays et le quartier où il grandit, enrichir sa ville, pour peu qu’il s’engage et je crois que c’est aussi ce qui vous a amenés ici, ce qui vous a amenés à participer à ce tour de France républicain : vous êtes des jeunes qui ont envie de faire bouger les choses. »
Ils ont introduit ce temps de travail ludique et de rencontres, animé par toute l'équipe d’animation du Tour de France Républicain. Au programme de cette après-midi : des ateliers abordant différentes thématiques comme l’environnement, le BAFA, la lutte contre les discriminations, la laïcité, la fraternité … Grâce à des outils pédagogiques développés par la Ligue de l’enseignement et toute l’équipe de service Education : un débat autour des photos du concours Discrimin’action, les cartes de la fraternité, le grand jeu Laïque cité … Des jeux, des simulations de création d’association, des quizz, des débats, qui ont soulevé beaucoup de questions et d’ échanges d’une extraordinaire richesse.

Jour 6 : Des étoiles plein les yeux avec le Parlement européen et le Conseil de l’Europe

Alors que les députés parlementaires étaient en train de débattre pour se prononcer en fin de journée sur la candidature d'Ursula Von Der Leyen à la présidence de la Commission européenne, les jeunes du Tour de France Républicain étaient ce jour-là au Parlement européen ! Siège démocratique de l’Union Européenne dont les membres ont été réélus en mai 2019, les questions liées à l’Europe sont plus que jamais d’actualité et les jeunes ont eu l’occasion de pénétrer dans les coulisses de cette institution et de son histoire pour mieux comprendre son fonctionnement. Ils ont même eu la chance d’assister au débat des députés dans l'hémicycle concernant la candidature d’Ursula Von Der Leyen ! La conférencière qui les a accompagnés a été très impressionnée par leur implication et leurs questions et les a longuement félicités.
L’après-midi, c'est le Conseil de l'Europe qui nous ouvre ses portes, une autre institution européenne un peu moins connue mais tout aussi importante, qui ne concerne pas 28 membres mais 49 pays représentés ! Il ne s’agit pas d’une union politique comme le Parlement européen, mais un lieu de dialogue, notamment autour des questions de paix, de coopération, de solidarité, des Droits de l’Homme…
En fin de journée, par petits groupes, les jeunes profitent de cette dernière après-midi pour visiter le centre-ville de Strasbourg avec leurs animateurs. « Je trouve que c’est plus beau ici qu’à Marseille ! » confie Rémi. Le groupe des casquettes blanches s’est offert un goûter dans un restaurant près de la célèbre cathédrale, l’occasion de fêter l’anniversaire de Samir ! Le soir, les jeunes ont voté pour leur photo préférée parmi toutes celles qui ont été prises et sélectionnées durant ce séjour. Chaque jour, les jeunes ont pris des photos de leurs découvertes… Michaël a été élu meilleur photographe du séjour !

FotoJet 8

 Jour 7 : Retour à Marseille : « 100 jeunes, 100 souvenirs, sans regrets »

FotoJet 9Le Tour de France républicain s’est achevé le 17 Juillet 2019… L’ambiance est aux adieux dans le train qui nous ramène à Marseille, le temps de faire un bilan du séjour avec les animateurs, de s’échanger des photos, des petits mots et la promesse de se retrouver au mois d’Octobre pour continuer d’alimenter cette belle énergie, créer un réseau de jeunes engagés et donner vie à des projets citoyens ! En attendant, l’émotion est bien là, des paroles jaillissent beaucoup de gratitude et énormément de fierté d’avoir fait partie de cette aventure le long des chemins de la citoyenneté.


« 100 jeunes, 100 souvenirs, sans regrets ! » résume dans le train avec émotion Guillaume, adjoint à la direction du séjour.
Merci à tous les partenaires du séjour qui ont œuvré pour cette belle aventure républicaine et citoyenne. Un grand bravo à toute l’équipe d’animation pour leur implication, leur dynamisme et leur professionnalisme à chaque étape de ce parcours, à l’équipe de direction du séjour, aux équipes des différents services, à la direction de la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône, à l’Education nationale et à la Préfecture des Bouches-du-Rhône.
Et enfin, bravo à tous les jeunes dont le comportement irréprochable a été salué par toutes les institutions et organisations rencontrées !
A l’année prochaine !