Les Tables de quartier

Affiche tables de quartier A3 générique 2019Promouvoir le pouvoir d’agir des habitants pour en faire les acteurs incontournables du changement dans les quartiers prioritaires

En France, les Tables de quartier ont d’abord fait l’objet d’une expérimentation de 3 ans (2014-2017) portée par la Fédération des Centres Sociaux de France et la Coordination Pas Sans Nous, dans plusieurs villes de France. Ainsi, 12 tables de quartiers ont été « testées », dont deux (puis trois) à Marseille.

Issues du pdfrapport Bacqué-Mechmache « Pour une réforme radicale de la politique de la Ville : ça ne se fera plus sans nous » (juillet 2013), les Tables de quartier ont une longue histoire derrière elles, au Québec, et plus récente en France.

En France, les Tables de quartier ont d’abord fait l’objet d’une expérimentation de 3 ans (2014-2017) dans 12 villes de France.

En 2018, la Ligue de l’Enseignement des Bouches-du-Rhône, l’association Pas Sans Nous 13, et l’Union des Centres Sociaux 13 s’associent pour proposer un projet de développement des Tables de quartier dans les quartiers prioritaires de Marseille.

En quelques mots…

Les Tables de quartier promeuvent le pouvoir d’agir des habitants dans les « quartiers prioritaires ». Les Tables de quartier fonctionnent comme des collectifs d’habitants et d’associations qui agissent à l’échelle très locale (une rue, une résidence, un petit quartier) pour améliorer la vie d’un quartier et de ses habitants, en partant de l’expérience et des problématiques vécues par les habitants.

Elles visent à remettre les habitants au cœur des processus de décisions qui les concernent : faire entendre leur parole, s’organiser collectivement pour peser sur les décisions prises pour l’avenir et le présent de ces territoires, dans une logique de co-construction des politiques publiques, et pour agir directement par le biais d’actions citoyennes et solidaires à l’échelle d’un quartier. 

Elles promeuvent le pouvoir d’agir des habitants sur la base de leur connaissance du quartier et de son fonctionnement au quotidien. Elles sont ouvertes au plus grand nombre sans critère d’accès et sans contrainte d’adhésion ou d’engagement, dans le respect mutuel. Ce faisant, elles tendent à refléter au mieux la diversité des réalités vécues dans les quartiers populaires et sont légitimes pour porter la parole d’habitants. Elles sont accueillantes et conviviales et offrent un climat d’écoute et de confiance.

Les Tables de quartier respectent les valeurs de la République et visent à les rendre les plus concrètes et efficientes possibles. 

Documents ressources

- pdfKit d’appui à la mise en place d’un Table de quartier
- pdfBilan de l’expérimentation
- pdfAmbitions et Principes des Tables de quartier

Ces documents ont été réalisés par la Coordination Pas Sans Nous et la Fédération des Centres Sociaux de France. Plus d’informations et de ressources sur les Tables de quartier ici.

Le projet de développement des Tables de quartier à Marseille

Le développement des Tables de quartier à Marseille est porté par la Ligue de l’enseignement, en partenariat avec l’Union des Centres Sociaux 13 et Pas Sans Nous 13 qui co-pilotent le dispositif. Il s’appuie sur :

  • La mise en place de 20 tables de quartier sur tout le territoire marseillais d’ici 2020
  • La structuration et la coordination de l'ensemble des tables de quartier
  • L’animation d’un réseau de 5 médiateurs / animateurs des Tables de quartier œuvrant dans les quartiers choisis.
  • La formation des animateurs et des habitants
  • La création de liens entre les Tables de Quartier et les Conseils Citoyens

Ce projet a pour objectif de promouvoir l'engagement des habitants qui résident en quartier prioritaire afin d’en faire les acteurs centraux et incontournables de l’avenir de leurs quartiers.

La carte des Tables de Quartier de la Ligue de l’Enseignement des Bouches-du-Rhône, l’association Pas Sans Nous 13, et l’Union des Centres Sociaux 13