• Accueil

musardises

Actualités

Une journée pour les droits des femmes

Célébrer la journée des droits des femmes au centre social les Musardises, c’est un peu comme inviter chez soi des amis pour partager un moment autour d’un verre et aborder dans l’intimité du vécu des habitants un sujet à la fois brulant et actuel.

DSC 0145

Un sujet assez important pour qu’on lui consacre une journée spéciale à travers le monde et dans les quartiers de Marseille ! C’est là, au cœur du quartier de Consolât que les familles, petits et grands, filles et garçons se sont retrouvés ce jeudi 8 Mars autour d’un buffet spécialement préparé pour l’occasion par les petites mains des Musardises.

Ensemble, ils ont partagé un moment convivial autour du thème de la journée : La lutte pour les droits des femmes, pour l’égalité des genres et contre les stéréotypes et les discriminations ! 

Chloé Bernard, référente du secteur solidarité internationale et Margaux Jemms volontaire en service civique à la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône ont rejoint Sonia Khelil, animatrice secteur jeune, pour fêter cette journée dignement et proposer aux habitants un temps d’échange et de rencontres autour de cette thématique. Une démarche engagée, motivée par la volonté de sensibiliser le public à ces questions-là !

« On a voulu profiter de cette journée pour proposer au public de découvrir le projet FeMenism qu’on a mené avec les jeunes des Musardises... C’est un projet qui a été porteur de sens et qui s’inscrit complètement dans cette dynamique d’ouverture et de réflexions qu’on voulait mener avec les habitants ! » confie Margaux, qui a aidé à organiser cet échange interculturel mais aussi participé pleinement à son déroulement.

DSC 0117

DSC 0104

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le public a pu découvrir la fresque réalisée par ces jeunes venus de Serbie, d’Italie, de Grèce et de France, dressant le portrait haut en couleur de femmes d’exceptions et porteur d’un message : Il n’y a qu’un seul genre, le genre humain. Il a aussi découvert l’exposition de photos prises durant l’échange ainsi qu’une sélection de photographies sur la thématique des femmes du monde et leurs traditions.

Enfin, dans la vidéo réalisée par Anissa Ahamada-Hassani, volontaire en service civique à la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône, il a pu voir le cheminement parcouru par ces jeunes, leurs questionnements, leurs réflexions et leurs expérimentations, ainsi que la finalisation de ce projet sous forme d’une performance théâtrale, chorégraphiée et artistique ! 

 Au programme également de cette soirée, l’intervention de Johanne Ranson de l’association L’Œil du Loup basée à Marseille, qui a pour objectif de prévenir les violences et les discriminations et de promouvoir mieux-être, vivre-ensemble et citoyenneté. Ses actions, essentiellement collectives, visent à développer une qualité relationnelle par la connaissance de soi et l’ouverture à l’Autre. Ce soir-là, Johanne proposait aux participants un débat mouvant. 

Les femmes ont elles le même cerveau que les hommes ? Est-ce que les femmes ont plus besoin d’être protégées ? Filles et garçons se sont prêtés au jeu et se sont exprimés en fonction de leur position et de leurs idées sous l’œil bienveillant de Johanne, encourageant les participants à libérer leur parole, confrontant les avis et déconstruisant peu à peu les préjugés.
« Je pense que c’est important d’en parler aujourd’hui, et de sensibiliser tout le monde à ces questions-là. Les barrières sont peu à peu en train de tomber, on le voit dans l’actualité ! » Confie l’une des participantes.

DSC 0002DSC 0023

 

 

 

 

 

 

 

DSC 0078DSC 0085

 

 

 

 

 

DSC 0111

 

 

 

 

 

 

Enfin, un atelier jeu était proposé aux enfants autour de l’égalité homme / femme et de la discrimination par deux volontaires de la Ligue de l’enseignement, et un atelier « bien-être », pour apprendre, filles comme garçons, à se sentir bien dans son corps ! 

 L’enjeu principal de cette soirée n’était pas seulement de mettre les femmes à l’honneur, c’était aussi, en ouvrant le débat, de donner la parole aux hommes, de permettre à tous de s’exprimer sur ces enjeux actuels que constituent les droits des femmes en France et dans le Monde. Comme le souligne Margaux : « Pour nous, ce qui était important c’était de faire se rencontrer les femmes du quartier mais aussi d’inviter les hommes à participer à ce moment d’échange. Il faut leur redonner une place dans la lutte pour l’égalité entre les sexes. »

+ d'infos sur le projet FeMenism !
+ d'infos sur l'association l'Oeil du Loup

 

sassocier est une force-Web