« Mon petit carré de liberté »

Souvenez-vous, en Avril 2018, nous vous avions emmenés au jardin de l’école élémentaire Saint Louis le Rove dans le 15ème arrondissement de Marseille pour découvrir son potager, ses recoins secrets et sa petite marre... Nous étions partis à la rencontre de celles et ceux qui ont donné vie à ce lieu avec leurs petites mains, et qui en prennent soin tous les jeudi après-midi dans le cadre des Temps d’Activité Périscolaires (TAP).

Nous y sommes retournés trois mois plus tard, pour suivre l’évolution de leur travail, de leurs expérimentations et de leur engagement !

Jardin st louis le rove 62Elise, bénévole pour l’association Cultivons ! et Némo, volontaire en service civique ont accueilli, comme chaque jeudi après-midi, les élèves enthousiastes et fiers de montrer une nouvelle fois leur jardin. A peine arrivés, ces derniers racontent avec de grands sourires ses métamorphoses : les nouvelles graines qu’ils ont semées, les nouveaux fruits et légumes ayant muri avec le changement de saison, les nouvelles couleurs du jardin.

Les plantes ont pu profiter des longues pluies de mai pour se gorger d’eau avant l’arrivée des jours chauds et secs. Le jardin parait plus vivant que jamais : sauvage et foisonnant, à l’image de la créativité des enfants et de ce pour quoi il est conçu : un espace d’expression, d’expérimentations et de liberté.  

 

Lors de notre dernière visite au printemps, les radis étaient à l’honneur, mais ce jour-là ce sont les fèves qui sont à leur tour les stars de la récolte ! « La tour à patate », fierté des écoliers a doublé de volume et les courgettes s’en donnent à cœur joie sous le soleil estival de Marseille. Les tomates sont un peu en retard pour la saison, mais Chaïnez me montre du doigt, là dans un coin du jardin, un plant orné d’une petite boule verte cachée dans les herbes folles : « Là, regarde, c’est la première ! »

A peine arrivées, les petites mains s’activent déjà et c’est avec du cœur à l’ouvrage qu’Ylan et ses copains fabriquent des étiquettes en bois pour pouvoir identifier les nouvelles plantations, tandis que les autres récoltent les fèves, arrachent les herbes folles et arrosent le jardin.

 

jardin saint louis le rove best 6

jardin saint louis le rove best 10

 

 

 

 

 

 

 

jardin saint louis le rove best 8jardin saint louis le rove best 13

 

 

 

 

 

 

jardin saint louis le rove best 4

 

 

Mais les enfants sont inquiets : le jardin est sur le point de fermer ses portes et d’être laissé à l’abandon à la rentrée prochaine avec l’arrêt des TAP qui avaient lieu tout au long de l’année les mardi et jeudi après-midi. Pour Ylan et Fatine, c’est une triste nouvelle : « Tout ce qu’on a fait, tout ce qu’on a planté, ça ne va servir à rien... ». « C’est nous qui avons tout construit ici, avant il n’y avait rien ! C’était juste un petit carré d’herbe abandonné. Il n’y a pas que nous que ça dérange : on prend soin des insectes qui vivent ici, des abeilles, des poissons... On a envie que ça soit leur jardin préféré ! »

Chaïnez les rejoint : « Vous savez, il y en a beaucoup qui n’ont pas la chance d’avoir un jardin chez eux, et là ils peuvent découvrir ce que c’est que d’en avoir un... ».

jardin saint louis le rove best 15

jardin saint louis le rove best 21

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour sauver leur jardin, les enfants ont décidé de passer à l’action et de créer un blog pour faire entendre leurs voix : Les petits jardiniers du Rove. « Le but du Blog est de parler de plein de choses que nous faisons avec l’école ou que nous avons envie de faire ! On y parle de cuisine, de foot, du jardin...Moi j’aime bien le jardin, j’ai envie de me battre pour le garder. Alors j’ai eu l’idée d’en parler et de créer un sondage auprès des parents et des autres élèves pour que les gens sachent qu’on y tient beaucoup ! » dit Melinda.

jardin saint louis le rove best 25

jardin saint louis le rove best 27

 

 

 

 

 

 

 

 

Elise soutient la démarche des élèves : « Le Blog est une belle initiative des enfants, ils sont vraiment engagés dans ce projet. Nous, de notre côté, on est en train de développer un autre jardin avec le Centre Social des Musardises pour l’année prochaine... L’idée est d’investir une parcelle et d’y inviter les enfants et leurs parents... ». Némo, volontaire en service civique pour l’association Cultivons !, est aussi déçu d’abandonner ce projet dans lequel ils ont tant investi : « Cela fait deux ans maintenant que les enfants s’éclatent, c’est leur jardin, ce serait tellement dommage ! On va essayer de trouver une solution. »

Les petits jardiniers sont plus que motivés et engagés pour préserver leur jardin, véritable espace d’expression, de création et d’harmonie avec la nature. C’est un lieu qui leur permet de vivre des expériences, de mieux comprendre le monde qui les entoure, de mobiliser leur énergie à travers des apprentissages fondamentaux : apprendre à observer la diversité du monde vivant, appréhender le cycle de la vie, être sensibilisés aux questions environnementales et au développement durable, construire des connaissances sur l’alimentation, les fruits et légumes, développer la perception des cinq sens...

Renouer avec la simplicité, au contact de la nature, avec le plaisir si naturel de faire pousser quelque chose, de prendre soin du vivant... De pouvoir transformer un petit carré d’herbe abandonné en petit carré de liberté.

jardin saint louis le rove best 19

 jardin saint louis le rove best 24

sassocier est une force-Web