Distributions alimentaires solidaires

En avril 2020, plusieurs distributions de colis de nourriture ont été assurés, à Marseille, dans les zones d’habitation couvertes par nos équipements sociaux. Équipés de gants, de masques et animés d'une belle énergie, les salariés, bénévoles et administrateurs de la Ligue de l'enseignement permettent aux habitants en situation de précarité - et encore davantage fragilisés par la crise sanitaire - de récupérer des denrées alimentaires.

Ces temps de distribution sont également l’occasion de garder le contact avec les ainés, trop souvent isolés, ainsi qu’avec les familles, qui vivent dans des appartements exigus et dégradés, en haut des tours et des barres d’immeubles.
Les distributions se déroulent dans de bonnes conditions et de manière échelonnée afin de respecter les mesures de sécurité.

C’est grâce à une grosse dose d’organisation et beaucoup d’efficacité que ces actions de solidarité peuvent avoir lieu. Tout d’abord, les équipes et leurs partenaires centralisent les demandes des familles. Ensuite, ils font un travail de réception des denrées au niveau de leurs équipements. Ils procèdent ensuite chaque semaine au conditionnement lorsque nécessaire et au partage.

Au total, en avril 2020, ce sont :

280 bons alimentaires
3000 colis de première nécessité

Qui ont été distribués

 

Les équipements sociaux participants

Centre social les musardises - Centre social KMPT Kléber - Centre social La solidarité - Centre social les Bourrely - Centre social Vallée de l'Huveaune - Centre social Les Lilas 

FotoJet 19

 

DENR2ES6FOTOJET

 

article la provence

Article de La Marseillaise

Chaque semaine, personnels et bénévoles de la MPT Kléber, dans le 3e arrondissement de Marseille, apportent une aide précieuse aux familles du quartier au frigo vide. PHOTO M.G.

MARSEILLE

Soutien à la filière agricole et aide alimentaire : la Métropole offre 1 000 paniers paysans supplémentaires aux associations qui distribuent des colis alimentaires aux familles dans le besoin et fait coup double. Distribution mardi, à la Maison pour tous Kléber, du 3e arrondissement.

D’un côté, des familles ne disposent plus de la gratuité de la cantine. De l’autre, des producteurs locaux, confrontés à la fermeture de la majorité des marchés et des restaurants, se sont retrouvés sans débouchés. Depuis trois semaines, le dispositif « Métropole Solidarités » se matérialise par l’achat des productions des agriculteurs pour distribuer, chaque semaine, des milliers de paniers paysans, complétés d’un bon alimentaire de 10 euros, au sein des quartiers prioritaires des villes du territoire métropolitain.

Sous l’A7, les bâtiments neufs de la Maison pour tous (MPT) tranchent avec la grisaille qui y règne. La structure compte parmi ses adhérents de très nombreuses familles précaires. Mardi, l’aide supplémentaire est arrivée comme un soulagement lors la distribution de colis alimentaires des personnels du centre et des bénévoles.

À l’entrée du terrain de basket en bitume qui sert de plate-forme, un bénévole accueille les familles avec une noisette de gel hydroalcoolique pour chacun. Une jeune mère supplie à travers le grillage : « Je suis sans papiers, je suis venue la semaine dernière, il n’y avait plus rien. Je suis inscrite. C’est possible aujourd’hui ? » Magali Galizzi, de la Ligue de l’enseignement qui gère la MPT depuis 30 ans, pointe les rendez-vous avant de diriger chacun vers une des tables installées à bonne distance. Les cartons de fruits et légumes se vident à grande vitesse. « On a chaque semaine près de 500 colis à distribuer, dont une centaine réunie avec les fonds propres du centre. Mais à 17h, à la fin de la distribution, il en manque toujours près d’une centaine », regrette Magali.

Masques et gants en place, la bonne humeur de Titus, Jamel et Sevan, animateurs à la MPT et qui se relaient avec les bénévoles pour remplir les sacs des familles participe à redonner le sourire aux bénéficiaires. Ils sont « heureux de retrouver » leur public et amènent leur touche personnelle à l’opération. « On a mis à disposition des livrets jeux pour les enfants confinés. Et on fait aussi la livraison à domicile pour les seniors », précise Titus, animateur du secteur jeunes. Et Jamel, en charge des jeunes de la rue, « continue aussi à faire des animations par Skype ».

55 000 bénéficiaires

Nacera a rempli son panier et prend le temps de discuter avec eux. « Mon mari n’a plus de revenus pour le moment. » Elle relève également « une augmentation du prix des fruits et légumes au supermarché du quartier », avant de repartir non sans avoir donné un autre « bon plan » à une dame en rade de colis : « Une association rue Hoche, où tout est à 50 centimes. » Nacera a été bénévole durant « plusieurs années au Secours populaire, à la Croix rouge et à la Banque alimentaire ». Elle sait que « cette solidarité est indispensable à la survie des familles ».

55 0000 personnes ont déjà bénéficié de cette opération. La demande est très forte sur certains quartiers du territoire et ce mardi 28 avril, la Métropole avait décidé d’intensifier cette mesure d’urgence avec la distribution de 1 000 paniers paysans solidaires supplémentaires à Marseille. La MPT Kléber, comme 120 associations relais, a bénéficié de cette aide, à laquelle se sont ajoutés 4 000 paquets de couches fournis par la Ville de Marseille.

Myriam Guillaume

REMERCIEMENTS

Tout cela ne serait pas possible sans une coordination collégiale.

Aix-Marseille-Provence Métropole - MDS, CAF, CCAS, CARSAT - la déléguée du préfet, les bailleurs sociaux 13 habitat - MPM, CD13 colis collège

Centre social les musardises - Centre social KMPT Kléber - Centre social La solidarité - Centre social les Bourrely - Centre social Vallée de l'Huveaune - Centre social Les Lilas 


ADDAP 13, Virginie, Kader et Ghislain. Amicales de locataires qui ont été de formidables relais , Hassan, Monique et Mme Kaziri Habitants qui se sont mobilisé pour les autres ; Sylvie et Gilles - Tida et l’association « Croire en ses Rêves » - Abdel et Yacine de Santé Banlieue 13 - Aicha de l’association « Évêque Family » - Faustine d’ « Architecte sans Frontières » - Soutien des techniciens de la Métropole : Farida et Patrice - Association les restos du cœur, Banlieues santé, Vendredi13 – MPT Kallisté-Baumillons, Association Dyhia
- des donateurs de denrées alimentaires, produits d’hygiène et produits bébé Banlieue santé, biocoop Grand littoral - Les salariés et les administrateurs de la Ligue de l'enseignement, la médiation tables de quartiers de la ligue (Alizé) les travailleurs sociaux