Des marseillais au Maroc : nouvel épisode d’une aventure citoyenne !

Ils ont entre 16 et 20 ans, et viennent de différents quartiers de Marseille. Tous ont participé à l’une des éditions du Tour de France républicain, et ont répondu à l’appel lancé par l’équipe d’animation du séjour pour se rencontrer et monter une action collective et citoyenne de leur choix, à partir de leurs envies, leurs idées.

PANA5710La Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône les accompagne étape par étape dans l’organisation de leurs rencontres, leurs démarches administratives, leurs besoins de financements, et met à leur disposition la richesse de son réseau associatif pour les aider à réaliser leur projet de solidarité internationale : un échange interculturel avec de jeunes marocains pour l’été 2021 !

C’est un dimanche que les jeunes ont fixé leur rendez-vous, dans les locaux du siège de la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône, et nos animateurs référents en Citoyenneté et Numérique ont répondu présents pour les accompagner tout au long de la journée. Une nouvelle étape pour ces jeunes, si « motivés et motivants », qui construisent de A à Z ce projet d’échange interculturel avec des marocains de leur âge. De l’idée de départ à l’élaboration du programme jusqu’aux recherches de partenariats et à l’organisation du séjour, ils se sont investis dans ce projet avec une volonté et un enthousiasme plus qu’inspirants ! Ce jour-là, ils étaient sept à travailler l’organisation de leur séjour au Maroc, dans la ville de Taliouine. Ils ont rencontré pour la première fois les responsables associatifs marocains du FIJ (Le Forum des Initiatives des Jeunes) et de J2R (Jeunes des 2 Rives) pour créer avec eux un partenariat, et co-créer ce projet avec les jeunes qui vont les accueillir de l’autre côté de la Méditerranée. Car au-delà de l’envie de découvrir d’autres paysages, les jeunes ont à cœur de construire ce projet avec les marocains, et de connaître leurs envies et leurs interrogations pour créer un vrai projet commun et collectif !

Derrière leur écran, Saïd, Aziz et Hiba, ont répondu à leurs questions : où vous trouvez-vous au Maroc ? Quelles sont les conditions sanitaires actuellement dans votre région ? Quelles-sont les attentes de vos jeunes dans le cadre de ce projet ? Quelles thématiques les intéressent ? Pour Saïd, Président du FIJ au Maroc, le but de ce projet est de pouvoir « créer des liens et des échanges, découvrir la culture française, favoriser une ouverture d’esprit, des échanges autour des deux cultures. » Marocains et français se sont aperçus, au cours de cet échange, partager les mêmes envies et objectifs : à travers la construction d’une bibliothèque et l’animation d’une webradio, l’idée est bien de créer un véritable échange riche en découvertes culturelles et des moments de partage entre ces jeunes issus des deux rives de la Méditerranée, autour de thématiques transversales comme le rapport des jeunes à leur ville, la question de la place des femmes et de l’environnement. De cet échange sont nées de nombreuses idées nouvelles, comme celle de confronter les représentations et les clichés qui peuvent exister d’un côté comme de l’autre de la Méditerranée, notamment entre les villes et les campagnes, ou encore la réalisation d’un court métrage pour partager leur expérience au Maroc sous la forme d’un reportage tourné pendant le séjour.

Plus le projet avance, et plus les jeunes semblent motivés. Malgré leurs obligations personnelles, leur emploi, leurs études, et parfois leurs doutes, Tasmalynn, Jack, Salim, Anaïs et les autres volontaires débordent d’énergie pour leur projet, et y voient un moyen de s’investir dans quelque chose qui leur ressemble vraiment, où ils ont le pouvoir de décider par eux-mêmes de ce qu’ils veulent vivre et mettre en place. « On est prêts à s’impliquer dans votre projet, avec la Ligue de l’enseignement ! » s’enthousiasme Saïd, avant de se dire au revoir (et à bientôt !)
Fiers de l’officialisation de ce partenariat, les jeunes ont ensuite travaillé autour de la réalisation de leur vidéo de présentation pour le dispositif J2R avec Julien, référent numérique. Prochaine étape : le tournage de capsules vidéo pour se présenter à tour de rôle, rencontrer et interviewer des « spécialistes » de terrain, filmer des plans de Marseille, monter leur vidéo, créer une page sur les réseaux sociaux pour mieux communiquer… et rencontrer les jeunes marocains.

La suite au prochain épisode !

 

  • PANA5647

  • PANA5664

  • PANA5655

  • PANA5701

  • PANA5730

  • PANA5743

  • PANA5634

  • PANA5650

  • PANA5671

  • PANA5645

  • PANA5638

  • PANA5684

  • PANA5708

  • PANA5649

  • PANA5811

  • PANA5749

  • PANA5710

  • PANA5640

  • PANA5714

  • PANA5744

  • PANA5695