#TDFR 2021

Le Tour de France Républicain est une expérience unique en France, mise en œuvre depuis 2014 par la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône.

100 collégiens marseillais des quartiers prioritaires de la ville découvrent, au cours d’un séjour d’une semaine qui les mène à Paris et à Strasbourg, la citoyenneté et la diversité culturelle de manière concrète à travers les lieux, les personnalités qui les font vivre au quotidien : institutions européennes et républicaines, élus, journalistes, acteurs de la vie culturelle...

Les jeunes participants : volontaires et engagés

Une centaine de jeunes collégiens marseillais, tous issus de classes de 3e, participent au Tour de France en 2021. 23 collèges de Marseille font participer leurs élèves méritants volontaires pour partir. Mais ce projet n’a pas pour objectif de récompenser les élèves ayant eu les meilleurs résultats scolaires : le choix s’est davantage tourné vers des élèves au comportement exemplaire, et dont l’engagement citoyen s’est manifesté tout au long de l’année : délégués d’élèves, membres d’associations, participant à la vie du collège ou du quartier de manière positive…

Un projet co-construit

Si cette semaine est organisée hors temps scolaire, elle n’en reste pas moins une collaboration étroite entre les services de l’Éducation Nationale, de la Préfecture et de la Ligue de l’enseignement Fédération des Bouches-du-Rhône. L’enjeu majeur étant d’avoir un séjour à forte plus-value éducative, l’axe principal du projet est de faire découvrir concrètement la notion de citoyenneté aux jeunes participants afin qu’ils comprennent mieux leur rôle de citoyen et se positionnent dans les sociétés française et européenne. Ce projet s’inscrit donc en parfaite cohérence avec les actions et projets menés à l’année au sein de la Ligue de l’enseignement. Fédération d’éducation populaire, elle œuvre dans les domaines de la culture, de l’éducation, des loisirs et du sport pour faire vivre trois valeurs clés : la citoyenneté, la laïcité et la solidarité.

Les objectifs du séjour : découverte de la citoyenneté, de la diversité culturelle et du vivre ensemble

Les quatre objectifs principaux du séjour sont :
- Comprendre les Institutions européennes et celles de la République française : visite des lieux, échanges avec les différents acteurs, pour mieux comprendre leur rôle de citoyen et apprendre à se positionner dans la société française.
- Comprendre la diversité et la richesse de la culture qui nous lie : à travers les visites des lieux culturels et des rencontres au cours de ces visites.
- Développer la notion de vivre ensemble : vivre une expérience collective, encadrée par les animateurs de la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône, qui font de cette notion un élément phare de ce séjour. Parler de la vie associative, rendre compte de leur travail via la présence d’une web-reporter, être valorisé dans leur rôle et devenir de futurs ambassadeurs de la citoyenneté.
- Lutter contre le décrochage républicain : leur montrer le visage d’une République accueillante afin d’abolir le décalage qui peut exister entre la République et les jeunes participants.

Une belle réussite pour cette édition 2021 au format inédit !

Cette année, dans le contexte de la crise sanitaire, les jeunes étaient répartis en deux groupes. Ils ont effectué le même voyage, mais de manière inversée : un groupe a démarré son séjour par Paris pour le terminer à Strasbourg tandis que l'autre a fait le même parcours dans l’autre sens. Les deux groupes se sont croisés et retrouvés le temps d'une journée à Paris, pour assister ensemble au défilé du 14 juillet !
Découvrez ci-dessous le carnet de bord de cette édition 2021 :

Dimanche 11 juillet 2021

P1444303Au matin du Dimanche 11 Juillet, le premier groupe à partir s'est donné rendez-vous devant la gare de Marseille Saint Charles dès 7h30. Direction Strasbourg pour les équipes « Liberté » et « Egalité » ! Accompagnés par leurs familles, les jeunes arrivent avec leurs valises et sont accueillis par toute l’équipe d’animation qui va les accompagner durant cette semaine. Gwenaelle Gaydon, Chargée de mission auprès de la Préfète à l'Egalité des chances, Isabelle Dorey, Déléguée Générale de la Ligue de l'enseignement des Bouches-du-Rhône, Grégory Brandizi, Responsable du service Vie associative et William Govaert, Principal du collège Rosa Parks ont félicité les jeunes et leurs familles sur le départ. « Vos enfants sont entre de très bonnes mains, je peux vous l’assurer ! », déclare Gwenaelle Gaydon. Les deux groupes, répartis par tirage au sort, font connaissance avec leurs animateurs qui s’affairent dans une joyeuse effervescence et distribuent casquettes, tours de cous et mots rassurants aux parents. "On est chargés comme jamais mais tout est prêt ! " lance Myriam les bras chargés de boîtes de masques et de jeux, directrice adjointe du séjour et responsable du groupe.

Pas facile de se frayer un chemin jusqu'au quai où les attend leur train ! "C'est une colonie de vacances ?" Lance un passant curieux en voyant les casquettes blanches et bleues marcher dans le même sens. "Non, un séjour éducatif et citoyen ! J’y participe parce que je suis délégué de mon collège", répond un des jeunes avec un grand sourire. Le ton est donné, et l'aventure peut commencer, sous les yeux un peu éberlués des autres voyageurs. Direction Strasbourg pour ce premier groupe, qui posera pieds et valises dans la capitale européenne cet après-midi !

P1466016Lundi 12 juillet 2021

Le second groupe du Tour de France Républicain est monté à bord du train le matin suivant, direction la capitale. Accueillis et félicités de la même manière que leurs prédécesseurs la veille, ils ont profité du voyage pour préparer leur première rencontre. A peine arrivés à Paris et déjà attendus au Conseil d’Etat, casquettes vertes et casquettes rouges se fraient un chemin dans les couloirs du métro parisien. Ils sont accueillis en grandes pompes par Le Président de la Chambre, deux rapporteurs publics et Sabrina Numeric, membre du Cabinet et adjointe au chef du Bureau Organisation-Evènement, qui a animé cette rencontre tout au long de l’après-midi. "Peut-on remettre la constitution en cause en proposant une nouvelle loi ?", "Quel est le rôle du Conseil d'Etat ?" Ils ont pu poser des questions et visiter ce lieu emblématique et historique : la Cour de l'Horloge, le hall d'honneur, la salle Napoléon… Trois jeunes volontaires ont eu la chance d'assister à une audience publique sur une affaire en cours ayant pour enjeu l'environnement, et ont été interviewés et filmés par le service communication du Conseil d’Etat. « Plus tard, je voudrais devenir Présidente de la République française pour pouvoir aider d’autres pays, et faire en sorte que la France soit en paix et solidaire avec le Monde » explique Nada, élève du collège Henry Wallon de Marseille. Des ambitions et motivations saluées par l’ensemble des institutions qui les ont reçus au cours de la semaine !

P1000854Pendant ce temps à Strasbourg, les jeunes étaient immergés dans les coulisses des institutions européennes, et ont visité le Parlement européen avant de se rendre au Conseil de l'Europe. « Nous avons pu visiter l’hémicycle, là où débattent les députés européens.

Ce qui m’a plu, c’est qu’au Conseil de l’Europe, on sentait qu’ils étaient contents de nous recevoir, de nous parler », explique l’un des collégiens à ses parents au téléphone pendant le pique-nique. « Pour moi, les institutions européennes c’était quelque chose de très flou, qui ne me concernait pas. Maintenant je sais ce qu’est un député européen et quel est son rôle, je vous expliquerai tout », ajoute-il en souriant. Une journée riche en découvertes de la vie politique française et européenne... Merci encore au Conseil d'État, au Parlement européen et au Conseil de l'Europe de nous avoir si bien reçus !

Mardi 13 juillet 2021

P1444570
Que cela soit à travers la rencontre de ministres ou bien de jeunes engagés dans des actions pour leur ville et leur quartier : les chemins de la citoyenneté sont nombreux et peuvent revêtir une multitude de formes !
Ce matin, à Paris, les jeunes ont visité l'Hôtel de Ville, guidés par une conférencière à travers les nombreuses salles et la mémoire de ce lieu chargé d’histoire. L’après-midi, ils sont reçus au Ministère de la Culture par Nadia Hai, Ministre déléguée auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargée de la Ville, et Roselyne Bachelot, Ministre de la Culture, qui leur dit en les accueillant dans un grand sourire : " Vous êtes ici chez vous ! " Ils ont participé à un atelier d'écriture participatif et collectif avec l'écrivain Gary Ghislain, membre du Labo des histoires, Roselyne Bachelot et Nadia Hai, et ont créé ensemble une histoire grâce à un système de vote, basé sur la question : « Quelqu’un veut quelque chose et c’est très difficile à obtenir ». L’imaginaire mêlé des jeunes, des ministres et des équipes de direction de la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône a fait le reste ! « C’est une histoire tellement bien qu’elle aurait le mérite d’être édité, sincèrement », complimente l’écrivain à la fin de l’atelier. Ils ont également participé à un atelier créatif autour de la mode et du dessin avec le styliste Mossi, qui leur a raconté son parcours, du quartier jusqu'au défilé de haute couture, et leur a proposé de s'essayer au dessin d'après modèle vivant. « Si j’ai pu réussir, je vous assure que vous aussi vous le pouvez », a déclaré l’artiste.
P1001110

Pendant ce temps, à Strasbourg, les jeunes ont rencontré le Conseil municipal de la jeunesse. Ils ont échangé sur leur engagement citoyen, les différentes missions des membres du Conseil, leurs actions et leurs projets pour leur ville ou leur quartier. Puis ils sont montés dans le train pour Paris. Le soir, la veillée était l'occasion de proposer à l’ensemble des jeunes un temps d'échanges et de partages sur leurs débuts de séjours respectifs, et de lancer l’atelier ''carnet de voyage'', une rétrospective de l'ensemble du séjour. Ce carnet sera le résultat du travail de jeunes volontaires présents dans chacun des groupes, dans le cadre d’ateliers quotidien de création artistique, pour valoriser leurs talents. Il sera édité et distribué à plus de 100 exemplaires !Merci à Laurence Mauller, Julien Harmand et au Conseil municipal de la jeunesse de nous avoir accueilli à Strasbourg. Merci au ministère de la Culture, Roselyne Bachelot et Nadia Hai, ainsi qu'à l'ensemble des artistes et intervenants qui nous ont permis de vivre des échanges d'une très grande richesse et de découvrir mille et une façons de s'engager, ou de créer.

P1455633
Mercredi 14 juillet 2021

Mercredi, tous les jeunes et les animateurs du Tour de France Républicain étaient rassemblés pour assister ensemble au Défilé du 14 Juillet. Les jeunes ont vu passer l’ensemble des cortèges avant d’aller déjeuner dans un restaurant rue de Rivoli. L’après-midi, ils ont participé à des ateliers pour découvrir les différents dispositifs d’engagement proposés par la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône, dans la cour intérieure du musée du Louvre. Comment devenir animateur avec la formation BAFA & BAFD ? Qu’est-ce que l'USEP 13 ? Pourquoi devenir volontaire avec une mission de Service civique ? Comment s'investir comme jeune citoyen au sein de son établissement scolaire ? Pourquoi collectionner des Open Badges ? Les animateurs ont répondu à toutes leurs questions pour les accompagner sur ces différents dispositifs d’engagement. « Je n’avais jamais entendu parler du BAFA. Plus tard, j’aimerais devenir pédopsychiatre, je trouve que c’est une très bonne manière de commencer à travailler avec les enfants et de s’engager en même temps ! »
Après cet après-midi de travail et de partage, tout le monde a embarqué à bord d’un bateau mouche avec les Vedettes du Pont Neuf pour découvrir les monuments qui bordent la Seine : La tour Eiffel, l’Assemblée nationale, Notre Dame de Paris ... L’occasion de se détendre après cette journée riche en découvertes !

P1455633

P1466354

 

 

 

 

 

 

P1001704Jeudi 15 juillet 2021

Jeudi, le groupe revenu de Strasbourg a rencontré Nadia Hai. Un moment de réel échange avec la ministre, qui a pris le temps de répondre aux questions des jeunes portant sur des problématiques de terrain. Les jeunes, inspirés par leur rencontre avec le Conseil municipal de la ville de Strasbourg, ont décidé de créer le leur à Marseille.

Une initiative applaudie par Nadia Hai qui a salué leur démarche citoyenne et s'est engagée à la soutenir ! « Cette semaine nous ouvre des portes qu’on aurait eu du mal à ouvrir seuls », confie l’une des jeunes motivées à la création de ce Conseil. L’après-midi, ils étaient au Conseil d'État pour découvrir à leur tour cette institution, et participer à la simulation d’une audience publique.P1466552


Pendant ce temps, l'autre groupe a participé à des ateliers pour mieux comprendre le rôle et le fonctionnement des médias. Ils ont pu échanger avec le journaliste Taimaz Szirniks de l'AFP et membre de l'association Entre les Lignes, au sein du centre Louis Lumière.

De nombreuses thématiques ont été abordées et débattues : fausses informations, pluralisme des médias, liberté d'expression... autant de sujets qui les touchent au quotidien à travers leur propre utilisation des médias, en tant que consommateurs, mais également acteurs de l’information. L’après-midi, ils ont pris le train direction Strasbourg, pour y découvrir à leur tour les institutions européennes !

P1466661Le soir, les jeunes des deux groupes, à Paris et à Strasbourg, se sont retrouvés en visioconférence pour débattre et construire leur projet collectif de création d’un Conseil Municipal dans leur ville. « Ce que nous voulons, c’est que notre voix soit portée jusqu’à la Mairie de Marseille. On veut pouvoir se faire écouter, on veut que le regard posé sur nous change, on veut rassembler tout le monde dans notre projet et ne pas dissocier les quartiers sud et les quartiers nord, on veut lutter contre les discriminations, on veut permettre à tous les jeunes de communiquer ensemble et de s’exprimer pour apporter leurs idées. » ; « Plus on donnera de l’intérêt aux jeunes et plus ils voudront s’investir, ça permettra de valoriser une jeunesse qui aime sa ville et souhaite la rendre plus belle, plus accueillante, plus ouverte. » Jusqu’à tard dans la nuit, ils ont débattu à la manière de celles et ceux qu’ils ont rencontré ces derniers jours, plein d’assurance, d’audace et d’enthousiasme.Merci à Nadia Hai pour son soutien, au Conseil d’Etat pour son accueil, à la Ligue de l'enseignement de Paris de nous avoir accueillis dans leurs locaux et à Taimaz Szirniks de s'être déplacé bénévolement auprès des jeunes !

Vendredi 16 juillet 2021

P1477243C’est à l’arrêt « Parlement européen » du Tramway strasbourgeois qu'a commencé la découverte des institutions et organisations européennes pour les équipes « Fraternité » et « Solidarité ». Direction le Parlement européen ! Les jeunes ont visité l'ensemble du bâtiment qui abrite les députés. Cet après-midi, c'est le Conseil de l'Europe qui leur a ouvert ses portes, lieu de dialogue autour des questions de paix, de coopération, de solidarité, des Droits de l’Homme… La guide conférencière les a félicités pour leurs questions et leur curiosité, et les collégiens sont ravis de toutes ces découvertes. L'une d'elles souhaite même à présent devenir interprète au Conseil de l'Europe ! Merci, une nouvelle fois, au Parlement européen et au Conseil de l'Europe pour leur accueil.

Pendant ce temps à Paris, les jeunes ont visité l'Hôtel de Ville dans la matinée, avant de découvrir trois musées parisiens : le musée du Louvre, le musée du Petit Palais et le musée Jacquemar Andrée. Au détour de leurs couloirs et de leurs salles, les jeunes se sont promenés parmi les œuvres, certains pour la première fois, apprenant à saisir le regard d’une statue, un détail qui les interpelle, une émotion inattendue ou le nom d’un artiste… Après le goûter, ils avaient rendez-vous au centre Louis Lumière pour rencontrer à leur tour le journaliste Taimaz Szirniks de l'AFP et membre de l'association Entre les Lignes. Merci encore à lui pour son intervention !

Samedi 17 juillet 2021

Aujourd'hui, c'est le retour des deux équipes parties le 11 juillet. À Paris, les jeunes sont montés à bord du train qui les ramène à Marseille en début d'après-midi.
Avant de rentrer à leur tour le lendemain, les collégiens de l'autre groupe partent à la découverte des richesses culturelles de la ville de Strasbourg. Après une visite guidée au musée des Beaux-arts, ils prennent le temps d'arpenter les ruelles, d'admirer les charmes du centre-ville, de la monumentale cathédrale de Strasbourg et de prendre des photos. « Ce qui me marque le plus à Strasbourg, c’est le paradoxe entre l’ancien et la modernité qui se côtoient partout dans la ville ! Le Parlement européen par exemple est un bâtiment très moderne, et il y a beaucoup de petites maisons anciennes en bois dans le centre-ville. » Ils ont même eu droit à un spectacle de Théâtre libre en plein air, qui les a happés pendant plusieurs heures. Les jeunes ont su créer de vrais liens en une semaine, et profitent à fond de cette dernière journée ensemble. Le séjour touche à sa fin...

P1488044

P1488074

Dimanche 18 juillet 2021

"Merci pour tous ces beaux souvenirs, il y aura un "avant" et un "après"!" Le Tour de France Républicain 2021, c'est fini... Mais les liens tissés le seront pour longtemps. Les 6 heures de train depuis Strasbourg ont permis aux jeunes de faire le bilan de cette folle semaine. Dédicace de casquettes, échanges de numéros, de petits mots… « Le Tour de France républicain nous a permis de nous rendre compte que finalement, on compte dans la société. Et quand je me dis ça, ça me donne envie d’y participer et d’en faire partie autrement. » Romaissa écrit une lettre de remerciement aux animateurs : « J’ai appris beaucoup de choses, notamment la collaboration entre nous, en tant que groupe. Je n’oublierai jamais ces souvenirs, ces découvertes et ces bons moments passés ensemble. » Presque une heure avant l'arrivée en gare de Marseille Saint Charles, l'émotion est palpable dans les wagons ! C'est la fin d'un chapitre, et le début d'une nouvelle page à écrire.
P1488209Car nous allons très bientôt les revoir, et continuer à les accompagner sur les chemins de la citoyenneté. Au programme de ces "RDV citoyens", des projets de solidarité internationale, des échanges interculturels, la création d'associations, le BAFA, un service civique… Et pour la première fois, on l'espère, la création d'un Conseil Municipal de la jeunesse à Marseille, avec la signature d'une pétition adressée au Maire et soutenue par Nadia Hai, Ministre déléguée auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargée de la Ville. Car le Tour de France Républicain permet avant tout aux jeunes de construire ensemble une émulsion collective, pour se mettre en projet et monter des actions citoyennes de leur choix !
Nous vous donnons rendez-vous, les jeunes, dès la rentrée, pour continuer à soutenir les élans que vous manifestez déjà : agir pour vous, pour nous tous, pour votre quartier, pour votre pays; Vous engager dans des associations, des conseils de jeunes, des conseils de quartier... Découvrir de nouveaux visages et de nouveaux horizons... Merci à vous !

Bravo aux animateurs, à l'équipe de direction du séjour, aux équipes des différents services, à la direction de la Ligue de l'enseignement Fédération des Bouches-du-Rhône, à l'Education nationale et à la Préfecture des Bouches-du-Rhône qui ont permis à ce projet de se dérouler à la perfection ! A l'année prochaine !
Montage TDFR