Citoyenneté en capitale, immersion ...

... dans les locaux du Comité européen des régions et du Comité Économique et Social Européen

Quatre rencontres ont été proposées à nos 28 jeunes jeudi 21 avril 2022, toutes dans les locaux du Comité européen des régions et du Comité Économique et Social Européen. C'est d'ailleurs ces deux institutions européennes qui se présentent et avec lesquelles nous échangeons toute la matinée. Pour le Comité européen des régions, il y a mille façons d'interpréter le terme région : région industrielle, région administrative, région culturelle... Les 329 membres de ce comité se réunissent dans 6 sessions thématiques sont des représentants élus parmi lesquels nous retrouvons des maires, des conseillers municipaux, des présidents de régions... 24 langues officielles sont utilisées pour communiquer et construire ensemble. Mais pourquoi un Comité européen des régions ? Pour permettre aux gouvernements locaux et régionaux d'influer sur l'élaboration de la législation de l'Union Européenne (dont 70% est mise en œuvre au niveau local ou régional) ; pour rapprocher l'Europe de ses citoyens et pour favoriser une culture de la subsidiarité ; pour doter les villes et les régions d'un espace de rencontre où elles peuvent échanger leurs bonnes pratiques et participer au dialogue avec les institutions européennes. La valeur ajoutée du Comité européen des régions c'est le fait que les membres sont des élus de terrains, ils ont la possibilité de donner une vision des communes et régions où ils réalisent leur travail quotidien. Klaus Hullmann, la personne exceptionnelle et pleine d'humour qui nous accueille et nous présente cette institution nous précise "on peut rigoler ensemble, unifié dans la diversité". WhatsApp Image 2022 04 22 at 09.54.53

Ensuite, c'est au tour de Nadia de nous présenter le CESE (Comité Économique et Social Européen). Le CESE est l'organe de la démocratie participative dans l'Union Européenne, où les besoins de la société civile, sur des sujets qui touchent à la vie quotidienne des citoyens, sont exprimés d'une seule voix. Ils ont également 329 membres qui sont eux, issus des milieux socio-économiques d'Europe organisés en trois groupes : employeurs / travailleurs / diversité Europe. Une information qui concerne les jeunes nous intéresse particulièrement, il s'agit de l'événement "Votre Europe, votre avis !" (YEYS) organisé tous les ans à destination des lycéens. Chaque année, des jeunes de toute l'UE et des 5 pays candidats participent à un débat organisé par le CESE sur un sujet d'actualité qui les concernent. Leurs propositions sont ensuite transmises aux institutions européennes. L'édition 2022 a eu lieu en mars, elle avait pour thème les Fake news : "la vérité sur les mensonges : les jeunes s'attaquent à la désinformation". Il ne reste plus qu'à attendre que la thématique pour 2023 soit définie pour que nos jeunes puissent s'y investir !

Les jeunes nous font le retour d'une matinée enrichissante. Mais ce n'est pas fini, nous continuons notre prise de contact avec Sophie Beernaerts, chef du département Erasmus à la Commission. Elle nous présente ainsi différents programmes dont l'agence s'occupe : Erasmus+, le corps européen de solidarité, CERV (citoyenneté, égalité, droits et valeurs) ... Nous parlons plus particulièrement du programme Erasmus+ qui soutient des actions dans les domaines de l'enseignement, de la formation, de la jeunesse et du sport avec pour objectif de sortir des frontières de son pays, de renforcer les compétences... "Avez-vous déjà participé à un programme Erasmus ?" A cette question, un seul jeune nous répond par l'affirmative et nous fait part de son expérience d'échange culturel. "Aimeriez-vous participer à un programme Erasmus ?" Plus d'une quinzaine de mains s'élèvent, il n'y a plus qu'à !

Après une pause repas où les jeunes ont pu jouer les élus sur les pupitres (ainsi que rejouer et refaire leurs propres élections présidentielles), nous reprenons le temps des rencontres. Christine Maretheu, responsable du point national d'information "l'Europe pour les citoyens" au CIDEM - association civisme et démocratie, nous expose différents programmes et dispositifs de financements européens. "S'il n'y avait pas de financements européens, il n'y aurait pas d'échanges". Nous discutons sur les comités de jumelage, une réelle opportunité pour se déplacer, mais également de CERV (citoyenneté, égalité, droits et valeurs) et de l'OFAJ (Office Franco-Allemand pour la Jeunesse) qui financent des actions et projets avec des thématiques variées (environnement, participation des jeunes...). Puis nous nous reconcentrons sur les institutions européennes afin de comprendre le schéma législatif, le processus décisionnel européen, que l'on appelle également le triangle institutionnel (Commission européenne, Conseil de l'UE, Parlement européen).

Enfin, Jean-Marc Roirant, ancien secrétaire général de la Ligue de l'enseignement, qui nous avait accueilli pour l'ouverture du séjour, conclu cette journée en nous parlant du monde associatif. Les jeunes sentent les émotions s'emparer d'eux, ils se sont attachés à cette personnalité du milieu associatif qui nous a fait faire de belles rencontres. Concernant la découverte des institutions, Sarah s'exprime : "Je confondais un peu l'union européenne avec l'Europe". Mehdi complète : "Je crois que je me suis plus cultivé que ce que je pensais", quant à Haoudai, il nous indique "Moi qui m'intéresse à la politique je me suis rendu compte je ne connaissais pas grand-chose et qu'à l'école on ne voit pas grand-chose non plus malgré le nombre d'heures qu'on y passe". Enfin, d'autres ont le sentiment que nous leur avons "donner des idées pour créer notre avenir". La journée n'est pas encore terminée. De retour dans le centre-ville, les jeunes se sont séparés en plusieurs petits groupes. Accompagnés de l'équipe d'animation, ils ont pu partir à la découverte du centre-ville de Bruxelles, voir quelques monuments et bien sûr, manger des gaufres !