Le RDV citoyen : Rencontres et retrouvailles de jeunes en action !

Jeudi 27 février, une centaine de jeunes ayant participé aux six éditions du Tour de France Républicain, inscrits au programme « Ma ville est citoyenne », volontaires en Service civique ou membres du Conseil municipal des jeunes de Strasbourg se sont rassemblés pour une journée d'ateliers et d'échanges autour de la citoyenneté. 

Comment concrétiser son désir d’engagement et de participation à la vie publique lorsqu’on a entre 12 et 22 ans et envie d’agir ? Comment proposer des initiatives concertées pour agir collectivement, créer une junior association, parler de la laïcité ou lutter contre les discriminations ? Une journée pour ouvrir des perspectives, faciliter les démarches des jeunes, reconnaître la valeur de leurs initiatives et les accompagner pour s’engager dans une démarche citoyenne active… Mais aussi tout simplement pour se retrouver, se rencontrer, et créer de nouvelles émulsions !

P1377472Ce matin-là, toute l’équipe d’animation de ce RDV citoyen s’active dans les couloirs de Coco Velten pour installer les 12 ateliers prévus tout au long de la journée, tandis que les premiers jeunes sont accueillis à l’entrée et choisissent un parcours parmi les trois proposés. Cette année, ils sont invités à venir accompagnés de leurs amis, les ateliers sont ouverts à toutes et à tous : curieux, motivés, ou déjà porteurs de projets !
« L’objectif de cette journée, c’est de motiver des volontés et d’enrichir ces engagements à travers toutes les formes qu’ils peuvent prendre pour aider les jeunes à devenir acteurs de ce monde en mutation », rappelle Suzanne Guilhem, Présidente de la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône. Les jeunes sont accueillis en grande pompe : Suzanne est accompagnée par Isabelle Dorey, Déléguée Générale mais aussi par Gwenaelle Gaydon, Chargée de mission auprès de la Préfète à l’Egalité des Chances des Bouches-du-Rhône et Laurence Muller-Bronn, venue de Strasbourg avec les jeunes du Conseil municipal de la jeunesse. Isabelle Dorey a remercié la Ville de Strasbourg pour ce partenariat, « un très beau partage », souligné aussi par Laurence Muller-Bronn : « C’est avec grand plaisir que nous accueillons le Tour de France Républicain à Strasbourg … Nous avons beaucoup appris de leurs formats d’animation et de leur expérience sur le terrain ! »

Les ateliers deviennent de véritables petits laboratoires de citoyenneté, axés sur la participation des jeunes. Milo, volontaire en service civique à la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône, anime un atelier autour du concours photo Discrimin’action. L’objectif : proposer aux participants de réaliser une photo dénonçant une forme de discrimination pour la soumettre au vote du jury, et sensibiliser aux différentes formes de discriminations. Par petits groupes, les jeunes débattent pour choisir une thématique et une mise en scène à photographier. « Notre photo va illustrer l’absence des femmes à la tête des grandes entreprises du CAC40 … c’est quelque chose qui m’a beaucoup marqué aux infos.» Juste à côté, la question de l’égalité hommes/femmes est aussi au centre des préoccupations pour les jeunes : « Nous voulons dénoncer les violences faîtes aux femmes ! »
Un peu plus loin, Neylan, qui coordonne le réseau Lire et faire lire et le Festival Partir en livre pour la Ligue 13, anime un atelier sur les sens du mot « culture », qu’il s’écrive avec ou sans majuscule, au singulier ou au pluriel. « Est-ce qu’un jeu vidéo, c’est de la culture ? Est-ce que la culture, c’est la même chose que l’intelligence ? Faut-il être un intellectuel pour aimer lire ? » Bibars, qui accompagne les jeunes de Strasbourg, est impressionné par leurs réponses : «Je trouve cela très intéressant d’aborder la question de la culture sous la forme d’un débat ouvert ! Ils sont réellement pertinents dans leurs questions et leurs idées, je suis impressionné. »
P1377515Un peu partout dans Coco Velten les jeunes évoluent d’atelier en atelier : Webradio, découverte du BAFA, du dispositif des juniors associations, création de médias participatifs… Par le biais de jeux, de de débats mouvants ou de théâtre forum, les ateliers font la part belle à l’expression des jeunes qui loin d’être passifs face aux animateurs, participent activement aux propositions pour enrichir ce temps passé ensemble. Ces ateliers sont animés par toute l’équipe des services Education et Vie associative de la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône, ainsi que par d’autres intervenants invités : L’association Jet d’encre, qui propose un atelier autour de la création d’un journal au sein des établissements scolaires, ou Karim Ben Saada, Chef de projet au Conseil régional PACA, qui présente les différents dispositifs proposés par la Région. « Maintenant, je sais faire la différence entre Conseil régional et Conseil départemental », confie une participante du Tour de France Républicain. L’occasion pour ces jeunes de se projeter désormais plus facilement dans leurs possibilités d’action : « Les choses me semblent un peu moins floues, ça m’a donné plein d ‘idées ! » confirme son amie qui l’accompagne.

Oui, ils en ont des choses à dire et à partager, et des idées plein la tête. Salime, Abdelbadie et Benmohamed ont participé à l’atelier sur les juniors associations. « Nous, on aimerait créer une association d’aide aux devoirs et de soutien aux loisirs des jeunes. Là où j’ai grandi, il n’y avait rien à faire, aucune proposition pour nous… » Melyna, venue de Strasbourg, aimerait aider les jeunes de sa ville à voyager, tandis que son amie a pour projet d’installer un poulailler dans son collège. Un groupe de collégiens participant au programme « Ma ville est citoyenne » confie : « Pendant les vacances, on ne fait rien, on reste chez nous… Là on peut rencontrer plein de monde et découvrir notre ville ! » Deux élèves de 5ème du collège Massenet poursuivent : « Hier nous sommes allées au Palais de Justice de Marseille pour rencontrer une avocate, et depuis, notre rêve est de devenir juges pour enfants ! » D’autres, comme Barbara, voudraient s’investir dans « quelque chose » mais ne savent pas encore très bien comment s’y prendre. « Je ne sais pas encore comment me sentir utile à la société alors que c’est quelque chose qui me tient à cœur, mais je compte sur cette journée pour peut-être y voir un peu plus clair… ».
Un peu plus tard, les animateurs ont présenté aux jeunes le dispositif des Open Badges. Participer à un chantier international, être bénévole dans un Festival, suivre une formation en ligne...Toutes ces expériences témoignent d’habiletés et de compétences comme la créativité, l’autonomie, le travail en équipe, la résolution de problèmes, la pensée critique, le savoir-être, etc - qui sont souvent difficiles à valoriser, car elles ne donnent lieu à aucun diplôme, certificat ou recommandation. Les Open badges sont des badges numériques décernés à un individu pour reconnaitre et faire reconnaitre l’acquisition de connaissances, d’habiletés et de compétences, en dehors d’un diplôme. La Ligue de l’enseignement développe ce dispositif, et souhaite le proposer aux jeunes pour valoriser leurs initiatives et leurs engagements.

A la fin de la journée, les jeunes se séparent avec émotion après s’être retrouvés et avoir partagé ce temps ensemble. Car le RDV citoyen, c’est aussi une histoire de rencontres ou de retrouvailles : « Ce n’est pas seulement des ateliers citoyens, c’est aussi un espace pour créer des liens et des amitiés, la dimension humaine et collective est très importante dans ces projets. » souligne Sylvain, Référent Citoyenneté au service Education et organisateur de la journée.
Merci à la Préfecture des Bouches-du-Rhône, à la Ville de Strasbourg et à Coco Velten pour leur accueil et à bientôt pour de nouvelles aventures citoyennes!

FotoJet 3